Des montréalais à l’assaut des côtes Corses!

Les côtes Corses méritent d'être vue.

Rapprocher la ville de Montréal au Canada de l’île Corse peut sembler impossible à première vue, mais inviter les amoureux du vélo et du camping canadiens à faire un voyage en Corse de Montréal pourra sûrement faire des miracles. Sur cette île magnifique, le camping peut être pratiqué au bord de la mer, aux abords d’une rivière, à la montagne, à la campagne et en forêt, tout est possible selon la réglementation en vigueur appliquée dans les lieux qui seront choisis. C’est un contact direct avec la nature et tous les éléments qui la composent par contre le camping sauvage est interdit.

Le camping est devenu très sophistiqué avec la multiplication des camping-cars dotés de tous les appareils et fonctions ultras modernes, nous allons plutôt nous intéresser au camping classique, c’est-à-dire vivre sous une tente de manière temporaire. Avant de partir à l’aventure et établir son campement, il y a un certain nombre de préparatifs à effectuer.

Il est possible de louer tout un éventail de modèles de tentes: de la tente pour une ou deux personnes, à la tente pour six personnes ou plus mais pour un confort appréciable il vaut mieux se limiter à quatre personnes adultes, les vélos peuvent aussi être loués pour plus de facilité. Il vaut mieux éviter les campings les pieds dans l’eau, comme ceux de Porto-Vecchio situés dans le sud de l’île, dont la popularité va en augmentant et qui sont plus onéreux. Au contraire, il est conseillé de privilégier les campings qui sont placés dans l’arrière pays et qui permettent de découvrir de merveilleux sites à vélo loin de la foule.

Cependant, peu importe la popularité de la région choisie, il est important de réserver votre emplacement de camping un peu à l’avance pour bénéficier d’une bonne place loin des sanitaires et des restaurants. Ensuite, il faut penser à vérifier sur internet ou à demander par téléphone la liste des services proposés par le camping afin de se préparer au mieux, n’allez jamais camper seul, loin de tout et n’oubliez pas d’adapter vos vêtements au lieu où vous irez, privilégiez de la vaisselle et des couverts en plastique, munissez vous d’une poêle, d’une casserole, d’une table, des chaises pliables et d’une glacière. Pour ce qui est de la nourriture, des aliments secs, faciles à préparer sont préférables et des conserves. Enfin, quand on campe en famille, il faut penser à la sécurité, c’est pourquoi il est crucial de ne pas oublier une trousse de secours, les traitements médicamenteux, une lampe et des piles de rechange, une carte de la région, une boussole et un couteau suisse.

Ces quelques jours en pleine nature corse permettront de faire des randonnées en vélo de visiter de nombreux lieux historiques, des réserves naturelles comme le désert des Agriates qui offre aux touristes des plages et des paysages superbes, lors de ces promenades ne surtout pas oublier d’emporter un téléphone pour les urgences, une trousse de secours, une carte, une lampe, de l’eau, des barres chocolatées dans un sac à dos, c’est plus pratique pour pédaler ou marcher. Il y a la possibilité de pêcher selon la réglementation, de se baigner à la mer ou à la rivière.

Le jour du départ tout doit être emballé et nettoyé, c’est un signe de politesse et de respect pour les nouveaux arrivants. Et voilà, quelques jours bien remplis en pleine nature à pédaler pour aller à la rencontre des corses, se délecter de leurs produits régionaux, faire des photos et repartir avec de merveilleux souvenirs de ce bout de terre qui mérite son nom d’île de beauté, la balle est dans le camp de Montréal, pourquoi ne pas essayer?